Les récits 2012

Bouquet final

14km de treck dans le domaine du camp de chasse Yemen. C'était finalement le menu de la toute dernière épreuve du 11e Raid l'Arbre Vert à l'Ile Maurice, La direction de course ayant décidé, en concertation avec l'équipe médicale, d'alléger le programme. En cause, les organismes des Amazones qui en avaient, pour certains, vraiment besoin.

Sage décision. D'autant que ce dernier parcours, certes raccourci, était loin d'être une simple formalité. La fatigue, les blessures accumulées, le dénivelé et la chaleur, les 240 Amazones ont vraiment dû tout donner sur cette ultime épreuve sur les magnifiques crêtes du camp de chasse.

Et, il y avait énormément d'émotion ce matin à l'arrivée de cette épreuve. Les filles ont pleuré, beaucoup pleuré pour certaines.  Puis, elles ont chanté, dansé et acclamé toutes ensemble les dernières équipes. Dans le parfait respect de l'état d'esprit du Raid l'Arbre Vert !

Autre belle illustration de cet état d'esprit si singulier : l'arrivée, mains dans les mains, des équipes 41 et 45. Et pourtant, Les Poissons Rouges et les Jungle Speed se sont disputées la deuxième place du classement général tout au long de ce Raid.

Elles ont été une nouvelle fois saluées également pour leur « état d'esprit 100% Raid l'Arbre Vert » : Céline, Karelle, et Marie ont aussi offert un cinquième sacre consécutif à l'équipe numéro 1 l'Arbre Vert Bourgogne ! « On a encore vécu un super Raid ! » a lancé Céline à l'arrivée. Quant à Marie (la rookie de l'équipe), elle est ravie de cette « expérience fabuleuse qui lui a permis de rencontrer 240 filles exceptionnelles ! »

C'est donc terminé. Ou presque. Ce dimanche soir, les Amazones vont se retrouver à l'hôtel Ambre pour une soirée de fin de raid durant laquelle, et c'est la grande spécificité de cette aventure, un trophée identiques pour toutes les concurrentes sera offert par Alexandre Debanne et Bruno Pomart, les co-organisateurs de ce Raid.

Car, cela fait 11 ans que ça dure, l'unique récompense pour  les Amazones, outre la découverte et la compétition sportive, c'est avant tout d'aller à trois,  au-delà de limites  qu'elles n'auraient jamais pensé pouvoir dépasser ! Retour à Paris Orly, mardi 06:35 sur le vol Corsair SS0953.

02
décembre 2012